Le point sur la rémunération des heures supplémentaires

Aequitas expertise comptable sociale juridique et audit lille lens douai

Depuis le 1er janvier 2019, la rémunération des heures supplémentaires et complémentaires ouvre droit à :

  • une réduction de cotisations salariales
  • une exonération de l’impôt sur le revenu

En ce qui concerne la réduction de cotisations salariales, elle se limite à un taux maximum de 11,31% et concerne toutes les heures dépassant la durée légale de travail ou la durée contractuelle pour les salariés à temps partiel ainsi que la majoration de rémunération versée aux salariés en forfait jours en contrepartie du rachat de leurs jours de repos.

En ce qui concerne l’exonération de l’impôt sur le revenu, elle est plafonnée à 5 000,00 € par an, par salarié quelque soit son temps de travail.

En revanche, la CSG et la CRDS assises sur les heures supplémentaires et complémentaires exonérées d’impôt sur le revenu restent cependant intégralement non déductibles du revenu imposable.

Partager

Dernières actualités

Ces articles peuvent vous intéresser.

Un vol… imposable ?

Si votre entreprise est victime d’un vol de matériel, et pour autant que ce matériel